Je vous en ai déjà parlé dans cet article : il est possible de voyager intelligemment pour dépenser moins, avec le couch surfing, le camping, l’auto-stop, en vivant chez l’habitant ou en travaillant pendant vos voyages. Cet article était resté très simple et était basé sur les voyages en road-trip.

Mais comment gagner plus d’argent et bien l’économiser avant votre départ? Ou même une fois parti si vous êtes en mode expatriation?

Aujourd’hui, je lève le voile sur un aspect caché de mes voyages et expatriations : mes finances !!!

Je suis sûre que ceux qui ne me connaissent que par mon blog ne se sont jamais vraiment demandés comment j’ai financé tous mes voyages et mes expatriations. Quant à ceux qui me connaissent, je sais que ceux qui me connaissent vraiment très bien n’apprendront rien de nouveau avec cet article, mais pour certaines personnes qui se sont peut-être dit pendant ces dix dernières années que j’avais gagné au loto ou que j’ai des parents millionaires, voici ici la preuve que j’ai financé mes voyages et expatriations toute seule comme une grande avec des méthodes accessibles à tous, et sans jamais demander un centime à papa maman! (ils m’ont juste donné un coup de pouce pour mes premières années d’études, jamais pour mes voyages).

Il suffit de savoir comment gagner plus d’argent et comment l’économiser!

Premiers voyages : petits boulots :

Quand j’étais au lycée puis étudiante en Licence d’anglais : j’ai travaillé tous les étés et je ne me gardais que quelques petites semaines de vacances en famille ou à l’étranger (Londres pendant l’été 2007, la Chine pendant l’été 2010, entre autre). Le reste du temps, c’était jobs d’été! J’ai eu beaucoup de chance car j’ai pu travailler dans l’entreprise où travaillaient mes parents, mais je n’ai jamais fait ma difficile : mettre des savons dans des boites de 21 heures à 6 heures du matin, ça m’allait! Et j’ai eu mon premier job d’été à 16 ans : oui, j’ai commencé à économiser très tôt!

Photo 110

La Chine !!!

Première expatriation : changements d’habitudes dans ma consommation quotidienne :

Lorsque j’étais Au Pair en Irlande pendant l’année scolaire 2008 – 2009 : j’ai profité des pubs, de la nourriture et du shopping pendant les premiers mois sans me préoccuper de l’argent. Puis j’ai pris la décision de partir au Canada pendant l’été 2009 et de me financer ce voyage avec l’argent gagné en Irlande sans avoir recours à mon compte en banque français.

J’ai donc changé ma façon de vivre et donc ma façon de dépenser mon argent :

  • j’ai complètement arrêté le shopping (je ne m’y suis jamais remis depuis, je n’achète que les choses dont j’ai besoin, basta),
  • je ne buvais que une pinte lorsque je me rendais au pub, mangeais moins souvent dehors…

Ce sont ces petits détails dans votre manière de consommer qui feront toute la différence!

Conséquence : j’ai payé la totalité de mon été au Canada ET mon inscription à la fac quelques mois plus tard uniquement avec l’argent gagné et économisé en Irlande!

La vue depuis ma maison à Nelson, Colombie Britannique, Canada : idéal pour les grosses soirées!

La Colombie Britannique, Canada!!!

 

Départ de la France pour plusieurs années : petits boulots en plus du FLE, changements dans ma consommation ET rythme de fou :

Quand j’étais étudiante en Master FLE : pas le choix, j’ai du voyager pour mes études (stage de Master 1 non rémunéré en Pologne pendant l’été 2011, puis Stage de Master 2 avec mini rémunération pendant un semestre au Canada en 2012) et je devais absolument avoir les fonds nécessaires. Plus possible d’avoir des petits jobs d’été car la période estivale était pour mes stages ou rédaction de Mémoire, il a donc fallu que je me débrouille autrement.

J’étais boursière pendant mon Master, j’aurais pu me contenter de ça. Mais non : j’ai décidé de travailler pendant mon Master FLE en plus pour faire rentrer le plus d’argent possible :

  • cours particuliers de FLE et d’anglais,
  • traductions au black,
  • babysittings…

Conséquence : Lors de mon premier semestre de Master 2 avant de partir au Canada, j’avais environ 25 heures de cours par semaine à la fac + 20 heures de babysittings + quelques heures de cours d’anglais avec Acadomia, toutes les semaines, sans oublier les devoirs à rédiger pour la fac : un rythme de ouf que j’ai tenu pendant un semestre! Mais j’ai pu partir en stage à l’étranger!

P1070242

Vacances à New York pendant mon stage au Canada!!!

Lorsque j’étais assistante de français en Angleterre : l’idée de partir en Australie était déjà dans ma tête. J’ai quand même voulu pleinement profiter de mon année en Angleterre. Pour profiter de l’Angleterre et aussi me permettre de partir en Australie :

  • J’ai donné des cours particuliers en plus de mon job d’assistante,
  • J’ai mangé des pâtes, des sandwiches et du Coleslaw pendant un an,
  • Je n’ai pas du tout fait de shopping ou eu de dépenses superflues ou inutiles,
  • Je ne sortais que de temps en temps et je ne me payais que un verre ou deux par soirée grand max.

Conséquence : pendant mon année comme assistante, j’ai visité l’Angleterre, je suis retournée à Dublin, je suis rentrée deux fois en France, j’ai visité l’Ecosse et le Portugal, ET SURTOUT j’ai pu payer mon billet d’avion pour l’Australie avec cout du visa et de l’assurance voyage rien qu’avec mon compte bancaire anglais! (et j’ai perdu beaucoup de poid! :D)

P1000992

L’Ecosse!!!

Départ en stage : pensez aux bourses !

Aussi, si vous partez dans le cadre de vos études, n’oubliez pas que des financements peuvent être possible grâce à diverses bourses. Comme je vous en avais parlé ici, j’ai par exemple obtenu une Bourse du Conseil Régional lorsque je suis partie au Canada.

396691_10151877196740389_1609697726_n

Nouvelle Ecosse, Province maritime du Canada!!!

 

PVT en Australie : avec compromis !

Quand je suis partie en Australie pour la première fois, je savais que le coût de la vie sur place était très élevé, et je n’avais pas trouvé de travail comme prof de FLE avant de partir sur place. Plutôt que de commencer l’aventure australienne dans une coloc ou une auberge de jeunesse qui m’auraient coûté les yeux de la tête sans avoir la certitude de trouver un travail, et donc prendre le risque de rentrer en France prématurément avec un compte en banque vide, j’ai fait des compromis :

  • Je me suis donc trouvée une famille pour être à nouveau Au Pair. J’avais déjà mon Master en poche et plusieurs années d’expérience, mais j’ai ravalé ma fierté mon diplôme et mon CV et je suis repartie comme Au Pair car je savais que c’est une solution qui permet de profiter du pays sans se soucier vraiment de son compte en banque.
  • J’ai voyagé dans le pays grâce à ma famille d’accueil,
  • Je n’ai pas du tout fait de shopping ou eu de dépenses superflues ou inutiles,
  • Je ne sortais que de temps en temps et je ne me payais que un verre ou deux par soirée grand max,
  • Et j’ai aussi fait des babysittings supplémentaires, des cours de FLE au black, et même des ménages et du jardinage pour des particuliers, en plus de mon job d’Au Pair, à défaut d’avoir trouvé un poste dans l’enseignement.

Conséquence : Je suis donc partie en Nouvelle Zélande et dans l’Est de l’Australie l’esprit tranquille sans avoir à penser à mon compte en banque, qui était en fin de compte à ce moment là bien rempli grâce à tous ces compromis.

DSC_0597

Australie!!!

DSC_0231

Nouvelle Zélande!!!

 

Installation en Australie : travail dans un autre secteur d’activités en plus du FLE, et habiter en coloc en étant proprio!

Depuis que je suis revenue en Australie pour m’y installer il y a plus de deux ans maintenant, mon mode de vie a changé :

  • Je suis devenue proprio, et les factures et le crédit coûtent beaucoup plus cher que la location d’une chambre en coloc (référence à mes expériences en Pologne, au Canada et en Angleterre)
  • Je vis de ma passion en étant Prof de Français Freelance, Freelance impliquant revenus instables!
  • Et cerise sur le gateau, je me retrouve tous les ans avec des grosses dépenses : un Visa à 8000 dollars il y a deux ans, l’achat d’une voiture l’année dernière (et pour ça j’ai bien géré, j’ai réussi à me faire prêter une voiture par des amis pendant un an et demi pour que je n’ai pas à acheter une voiture la même année où j’ai payé mon visa), et encore de grosses dépenses cette année pour un aspect de ma vie que je ne partage pas sur les réseaux sociaux ou le blog (vous pouvez lancer vos paris en commentaires^^).

Et malgré ces grosse dépenses, je peux quand même rentrer en France une fois par an, et me faire de gros voyages, comme il y a deux ans à Hawaii et l’année dernière sur la côte ouest américaine. Comment je me débrouille? Plusieurs solutions :

  • J’ai pris un job supplémentaire dans un autre secteur d’activité que le FLE pour mes weekends en plus de mes cours de français que je donne pendant la semaine
  • Mon homme et moi avons des colocs alors qu’on pourrait vivre que tous les deux.

IMG_0217

Hawaii!!!

 

En général : soyez minimaliste et dépensez moins!

En plus de toutes ces méthodes pour gagner de l’argent et comment en mettre de coté, j’ai depuis longtemps adopté un mode de vie assez minimaliste. Entre mon départ de Toulouse et mon installation en Australie, j’ai longtemps rogné sur mon confort en habitant dans des chambres ou des appartements très simples, sans superflu. Pendant toutes mes expatriations, et encore aujourd’hui que je suis propriétaire en Australie, j’ai suivi et je suis encore aujourd’hui sans m’en rendre compte la mode du minimaliste car c’est devenu une méthode naturelle pour moi : je me contente de ce que j’ai déjà, je n’ai pas besoin d’une garde-robe pleine, de plein de bibelots pour décorer ma maison, de quantité de possessions qui ne me servent à rien.

La mode du minimalisme, en plus d’avoir moins de possessions, fait aussi que vous dépensez moins d’argent! Je peux comprendre les couples qui se posent, qui achètent une maison et qui aiment la décorer pour qu’elle soit à leur image, mais moi ça ne m’intéresse pas : ok mon homme et moi avons acheté, mais nous ne dépensons pas de sommes astronomiques pour la maison, ce que nous avons nous suffit amplement, et la casi-totalité de nos meubles et autres biens ont été acquis d’occaz, nous n’avons presque rien de neuf!

Conséquence : si nous décidons de partir de l’Australie pendant quelques temps, ce sera d’autant plus facile de faire les bagages et de ranger la maison pour pouvoir la louer et ne plus penser à notre crédit!

esperance-australie-plage

 

Paradis australien! 😉

 

Et vous, quelles sont vos astuces pour gagner plus d’argent, économiser et financer vos voyages?

 

Vous avez aimé? A relire : les habitudes changées par les Voyages.

23 thoughts on “Comment je finance mes voyages et expatriations.”

  1. Très chouette témoignage, merci pour toutes ces infos concrètes qui illustrent bien que « quand on veut, on peut » ! On a à peu près les mêmes astuces que toi pour économiser… notamment les économies dans les bars et dans les magasins, typiquement des lieux où on dépense toujours plus qu’on ne croit ^^ J’ai aussi la chance de pouvoir faire travailler la nuit en plus, et j’ai mangé pas mal de gardes de nuit pour financer mes deux longs voyages… 140 nuits en 2 ans pour notre TDM2 par exemple. A 100 euros la nuit, cela permet de partir un moment après… sans rien devoir à qui que ce soit.
    On essaie aussi de cuisiner au maximum pour éviter le sandwich ou le resto du midi les jours de semaine… Apporter sa gamelle au boulot revient nettement moins cher.
    Lol par contre tu m’as intriguée avec ta passion secrète ! Es-tu musicienne ? ou alors tu peins/dessines ? Ou tu adores les sauts en parachute ? le parapente ? Dis-moi si je chauffe ou si c’est froid 😀

  2. Très chouette témoignage, merci pour toutes ces infos concrètes qui illustrent bien que « quand on veut, on peut » ! On a à peu près les mêmes astuces que toi pour économiser… notamment les économies dans les bars et dans les magasins, typiquement des lieux où on dépense toujours plus qu’on ne croit ^^ J’ai aussi la chance de pouvoir faire travailler la nuit en plus, et j’ai mangé pas mal de gardes de nuit pour financer mes deux longs voyages… 140 nuits en 2 ans pour notre TDM2 par exemple. A 100 euros la nuit, cela permet de partir un moment après… sans rien devoir à qui que ce soit.
    On essaie aussi de cuisiner au maximum pour éviter le sandwich ou le resto du midi les jours de semaine… Apporter sa gamelle au boulot revient nettement moins cher.
    Lol par contre tu m’as intriguée avec ta passion secrète ! Es-tu musicienne ? ou alors tu peins/dessines ? Ou tu adores les sauts en parachute ? le parapente ? Dis-moi si je chauffe ou si c’est froid 😀

    1. Exactement, « quand on veut on peut » résume tout à fait cet article !!! Chapeau en tout cas pour tes tours du monde et le boulot de nuit, pour l’avoir fait en job d’été je sais que ce n’est vraiment pas facile!
      Sinon, non pas de passion secrete!!! Juste un projet que j’ai pour cette année qui va me couter pas mal d’argent! 🙂

  3. Hello, je viens de tomber sur ton blog après avoir lu ton témoignage sur le blog Cups of English Tea (qui m’encourage d’ailleurs beaucoup à me renseigner sur le master FLE). En tout cas, ton blog est chouette, il donne envie de voyager. Merci pour cet article !
    J’aimerais partir à l’étranger cet été (enfin plutôt, je dois réaliser un stage à l’étranger cet été mais je ne vois pas tellement ça comme une contrainte), et dis moi, comment as tu fait pour trouver une famille d’accueil pour être au-pair?

    Merci d’avance pour ta réponse, cela m’aiderait sans doute! 🙂

    Des bisous,
    Lison

    http://plumaline.blogspot.fr

    1. Salut Lison! Merci beaucoup pour ton commentaire! Pour trouver une famille pour être au pair, j’étais passé par un site web qui s’appelle Aupair World, c’est gratuit et très simple à utiliser, il suffit juste de créer un profil et de consulter les profils des familles, et écrire à celles qui t’intéressent! Bon courage dans tes démarches! Bisousss

  4. Hello, je viens de tomber sur ton blog après avoir lu ton témoignage sur le blog Cups of English Tea (qui m’encourage d’ailleurs beaucoup à me renseigner sur le master FLE). En tout cas, ton blog est chouette, il donne envie de voyager. Merci pour cet article !
    J’aimerais partir à l’étranger cet été (enfin plutôt, je dois réaliser un stage à l’étranger cet été mais je ne vois pas tellement ça comme une contrainte), et dis moi, comment as tu fait pour trouver une famille d’accueil pour être au-pair?

    Merci d’avance pour ta réponse, cela m’aiderait sans doute! 🙂

    Des bisous,
    Lison

    http://plumaline.blogspot.fr

    1. Salut Lison! Merci beaucoup pour ton commentaire! Pour trouver une famille pour être au pair, j’étais passé par un site web qui s’appelle Aupair World, c’est gratuit et très simple à utiliser, il suffit juste de créer un profil et de consulter les profils des familles, et écrire à celles qui t’intéressent! Bon courage dans tes démarches! Bisousss

  5. quelles astuces
    du boulot et encore du boulot on a rien sans rien c est super
    wouah le prix du visa!!

    pas d expatriation pr moi
    suis tjrs à l affût d bonnes occas sur le net
    je n ai pas de grands équipements hi tech
    je ne fais pas d achats de vêtements ts les 4 matins uniquement pdt les soles
    cette année rien acheté car j ai pas mal d escapades de prévues alors choix vite fait
    du coup me suis pas racheté un télé
    la mienne m a laissé tombé après 11 ans de bons et loyaux services
    pas new technologies pr 1 sous j ai tenu 5 ans avec mon ancien portable

    1. 100% d’accord avec vous sur le high tech ! Tout cela coûte une fortune… Je frémis lorsque je vois le prix des smartphones etc. Moi aussi j’ai un vieux téléphone (qui fait juste… téléphone !), un forfait à 4 euros/mois, et je peux mettre l’argent économisé dans d’autres choses…

  6. quelles astuces
    du boulot et encore du boulot on a rien sans rien c est super
    wouah le prix du visa!!

    pas d expatriation pr moi
    suis tjrs à l affût d bonnes occas sur le net
    je n ai pas de grands équipements hi tech
    je ne fais pas d achats de vêtements ts les 4 matins uniquement pdt les soles
    cette année rien acheté car j ai pas mal d escapades de prévues alors choix vite fait
    du coup me suis pas racheté un télé
    la mienne m a laissé tombé après 11 ans de bons et loyaux services
    pas new technologies pr 1 sous j ai tenu 5 ans avec mon ancien portable

    1. 100% d’accord avec vous sur le high tech ! Tout cela coûte une fortune… Je frémis lorsque je vois le prix des smartphones etc. Moi aussi j’ai un vieux téléphone (qui fait juste… téléphone !), un forfait à 4 euros/mois, et je peux mettre l’argent économisé dans d’autres choses…

      1. Exactement! J’ai récemment du changer mon I-phone car il avait trois ans et était mourrant, et les prix des tes en Australie c’est l’horreur donc maintenant j’ai in vieux I-phone de mon home, en espérant qu’il tienne le coup quelques temps!
        Et effectivement en plus de ça c’est boulot, bonnes affaires, pas de shopping… 😉

  7. Je viens de découvrir ton blog, je réfléchis depuis un moment à prendre une année sabbatique pour voyager et l’option fille au pair est super intéressante je n’y avais pas vraiment pensé jusqu’ici alors merci pour ces astuces 🙂 !

  8. Je viens de découvrir ton blog, je réfléchis depuis un moment à prendre une année sabbatique pour voyager et l’option fille au pair est super intéressante je n’y avais pas vraiment pensé jusqu’ici alors merci pour ces astuces 🙂 !

    1. Avec plaisir! Et oui je recommande vraiment l’experience Au Pair, ca donne une certaine sécurité avec un job et un logement fournis, et tu n’as pas besoin d’y rester des mois, certaines familles ne cherchent des au pairs que pour quelques semaines. Comme ça tu remplis le compte en banque, pour mieux continuer ton année sabbatique après! Bonne chance dans tes projets! et merci pour ton com !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *