Il y a quelques semaines, je suis tombée par hasard sur Youtube sur un téléfilm qui a été diffusé sur une chaîne de télévision britannique il y a quelques années. J’ai noté que le rôle principal était tenu par Maisie Williams aka Arya Stark dans Game of Thrones et que le film ne durait que une heure. Ca tombait bien, j’avais une heure à tuer : j’ai lancé le film. Le titre du film : The Cyberbully (le harcèlement sur Internet)

cyberbully_maisiewilliams
Source

L’action se passe intégralement dans la chambre de Casey, le personnage principal, ou plus précisemment de son bureau avec son ordinateur. Ce type de format pour un film peut déplaire. Mais l’action du film vous tient finalement en haleine, j’ai personnellement retenu mon souffle pendant la totalité du film, flippée et horrifiée par ce que je voyais. Pourquoi?

Horrifiée car, sans vouloir trop rentrer dans les détails de l’intrigue et vous spoiler, un pirate informatique prend possession de l’ordinateur de Casey et se met à poster des statuts insultants, ainsi que des photos et des vidéos privées sous le nom de Casey sur les murs de ses amis, puis il se met à faire du chantage à la pauvre Casey pour qu’elle reconnaisse avoir elle aussi posté des contenus offensants sur le net concernant certaines personnes qu’elle connait ou pas.

Oui, la génération un chouilla plus jeune que moi passe sa vie sur le net et les réseaux sociaux, et les pages Twitter ou Instagram de certains adolescents peuvent devenir de vrais dépottoirs à insultes et un véritable lieu de harcèlement. Et ce n’est pas nécessaire que ce soit la responsabilité d’un pirate informatique. Comme le dit Casey à plusieurs reprises dans le film, les jeunes de sa génération trouvent cela tout à fait normal de prétendre être d’autres personnes (ou pas) et balancer des insultes sur les pages des réseaux sociaux des autres élèves de leur école.

C’est également très flippant de voir que n’importe qui qui s’y connait un tant soit peu en informatique puisse pirater les comptes de réseaux sociaux de un tel ou un tel. Et c’est également totalement flippant de voir à quel point les jeunes d’aujourd’hui peuvent être cruels les uns envers les autres via Internet.

J’ai personnellement été victime de harcèlement à l’école lorsque j’étais au collège. A l’époque, le mot “Bullying” existait peut-être déjà dans les pays anglophones, mais en France il n’y a jamais eu de mot officiel pour qualifier les actes de harcèlements moraux qui ont lieu dans les établissements scolaires. J’en ai franchement bavé pendant cette année où tous ceux de ma classe s’en prenaient à moi, mais je n’ose même pas imaginer ce que les jeunes d’aujourd’hui peuvent traverser avec le harcèlement sur les réseaux sociaux, la plupart des responsables ne réalisant même pas qu’ils font du tord aux autres.

Bref, aujourd’hui j’ai eu ici l’envie de vider mon sac et de soulever quelques points importants de ce téléfilm à petit budget que vous devez absolument regarder. Le fait que toute votre vie privée peut se retrouver sur les réseaux sociaux si un jour un pirate informatique vous prend pour cible. Le fait que les ados d’aujourd’hui peuvent être vraiment cruels les uns envers les autres via les réseaux sociaux et les conséquences parfois horribles. Le fait que pour tous les gens qui sont nés avant les années 90, le harcèlement sur les réseaux sociaux reste un mystère, alors que l’on devrait s’occuper de ce problème avant que la génération future (la génération de nos enfants) en fasse les frais…

En résumé, les réseaux sociaux (ou le blogging) pour des raisons professionnelles ou pour le plaisir : oui. Pour le harcèlement ou les blagues à la con qui peuvent déboucher sur des malentendus et du harcèlement : non.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *