En Juillet dernier, je suis allée passer trois jours dans le village de Sainte Enimie, situé en plein coeur des Gorges du Tarn. Pendant ces trois jours, nous avons exploré cette région, mais pas du tout comme nous l’avions plannifié!

 

Déjà, les Gorges du Tarn, c’est où?

Je viens de Castres, qui est la sous-préfecture du Département du Tarn. Donc tout le monde pense que les Gorges du Tarn, c’est à coté de chez moi. Beh pas vraiment en fait! Le Tarn est une loooongue rivière qui traverse plusieurs départements, et le meilleur département pour bien voir et explorer les Gorges, c’est la Lozère : au moins trois heures de route de ma ville d’origine. Et quitte à explorer les Gorges du Tarn et à conduire jusqu’en Lozère, on en a du coup profité pour se faire un bon road-trip à travers le Massif Central en évitant les autoroutes au profit des petites routes départementales bien paumées.

Pour ces vacances, j’étais accompagnée de mon chéri et mes beaux-parents. Et pour nous rendre dans les Gorges du Tarn, nous sommes partis de Castres et nous avons pris les petites routes qui traversent la Montagne Noire, nous sommes alors arrivés dans le département de l’Aveyron que nous avons entièrement travsersé (avec un arrêt repas dans le petit village de Roquefort, où TOUTES vos assiettes auront forcément une part de fromage!), puis nous nous sommes retrouvés dans le département de la Lozère, à l’entrée des Cevennes. Superbes paysages garantis! (et viaduc de Millau en bonus! Nous ne nous sommes pas arrêtés et je n’ai pas de belles photo, mais voilà un petit aperçu).

Pourquoi être basé à Sainte Enimie?

Pour deux raisons. Primo, il s’agit officiellement d’un des plus beaux villages de France. Et deuxio, car c’est l’un des villages les plus centraux du coin. Je m’explique :

A l’origine, nous voulions faire de la randonnée sur le Stevensons Trail, qui est un des chemins de rando les plus populaires de la région. Mais il s’avérait que l’idéal était de dormir en gite (que nous n’avions pas réservés) et qu’il faisait beaucoup trop chaud pour marcher pour une longue durée sur ce chemin de rando sans ombre (c’était juste avant la canicule). Nous avons alors décidé de nous en tenir à notre plan de marcher tous les jours, mais de favoriser plutôt le chemin de rando qui longe les Gorges, beaucoup plus ombragé et proche de la rivière, et donc idéal lorsqu’il fait chaud.

Et si vous regardez une carte des Gorges du Tarn, Sainte Enimie est le village situé en plein milieu de ce chemin qui longe les Gorges! Le premier jour, nous avons donc marché 15km le long des Gorges en direction de l’Ouest, vers les villages de Saint Chely sur Tarn et la Malène. Et le deuxième jour, nous avons marché sur le même chemin mais dans l’autre direction, vers l’Est, et les villages de Castelbouc et Montbrun : ce jour là, nous nous sommes transformés en gamins et nous avons pour le retour troqué nos chaussures de randonnées pour un kayac!

Infos pratiques :

Pas besoin de réserver de kayacs à l’avance, même pendant la haute saison. Vous trouverez toujours un endroit pour en louer un sans problème. En ce qui nous concerne, nous avons payé la location du kayac au camping de Castelbouc, nous avons choisi l’option la plus courte et la moins chère (7km pour retourner à Sainte Enimie)… et nous avons regretté de ne pas avoir pu continuer à pagayer plus longtemps! C’était vraiment top! Et malgré quelques rapides et éclaboussures, ça reste très facile.

En parlant de facilité, randonner le long des Gorges est une marche de niveau facile également. De temps en temps, ça grimpe bien, il faut escalader des rochers et ramper sous des troncs d’arbres, mais cela reste très simple. Vous avez du coup de jolis points de vue lorsque vous êtes en hauteur, mais aussi d’agréables sentiers ombragés avec accès facile à la rivière lorsque le sentier redescend.

Petit conseil : même si c’est l’été et qu’il fait chaud, ne faites pas comme moi : ne faites pas la randonnée en short! J’étais la seule dans ce cas, tout le monde dans mon petit groupe avait des pantacourts ou des pantalons de marche… et je me suis retrouvée à faire une réaction allergique au céleri sauvage sur mes jambes. Oui oui! Je ne savais même pas que cela existait! Au début, je pensais que j’avais marché dans des orties, mais les boutons et plaques qui sont apparus sur mes jambes étaient horriblement brulants et me démangeaient constamment! J’ai fini par aller dans une pharmacie, et le verdict est tombé : faire une réaction allergique au céleri sauvage est très courant dans cette région, il est donc conseillé de porter des pantalons de marche léger plutôt que des shorts si vous avez des tendances à faire des allergies à tout et n’importe quoi. Je vous aurais prévenu!

Sur ce, je vous laisse admirer le sentier ombragé avec accès à la rivière, les points de vue sur les Gorges, les jolis villages que nous avons traversés… un très joli souvenir de vacances françaises estivales!

 

Pas de photos ou de vidéos de nous dans le kayac, trop peur de faire tomber appareil et téléphone dans l’eau. Mais voilà nos têtes de vainqueurs une fois le kayac déposé à bon port!

Et vous, est ce que vous avez déjà visité cette région?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *