En Novembre 2018, Aline intervenait ici dans le cadre des Freelances invités et nous parlait de son travail dans le domaine de la photo en Freelance. Un an et demi plus tard, sa vie est complètement différente et aujourd’hui son nouveau travail est Coach pour entrepreneurs! Découvrez aujourd’hui ici son évolution!

Le premier interview d’Aline ici. 

1. Pour ceux qui n’ont pas lu ton premier interview, peux tu te (re)présenter et nous parler de ton travail comme Freelance en 2018? 

Je suis Aline, coach business chez TheBBoost ! J’accompagne les entrepreneurs à booster leur business sur internet et à accélérer leurs résultats dans la joie et la bonne humeur grâce aux stratégies de marketing moderne et à quelques coups de pied bien placés. 🙂

Avant ça, j’étais effectivement freelance comme photographe et retoucheuse photo dans le domaine du luxe et de la beauté. J’intervenais en mission auprès de clients comme Yves Rocher, L’Oréal, Yves Saint Laurent, Louis Vuitton, des agences de publicité, etc.

 

2. Un an et demi après ton premier interview ici, quelle est ta (nouvelle) situation professionnelle? Statut, métier, tâches…

Je suis aujourd’hui coach business à temps plein. Je coache les entrepreneurs en individuel, en groupe et je crée des formations en ligne sur des sujets très spécifiques comme Pinterest ou l’organisation.

J’ai toujours mon entreprise en EI (Entreprise Individuelle) dont j’ai modifié le statut pour passer de photographe-retouche à profession libérale. 

 

3. Quelle est ta nouvelle routine de travail ?

Depuis le mois de novembre 2019 j’ai trouvé une routine de travail qui me correspond parfaitement (tout du moins pour le moment). J’ai divisé ma semaine en « journées thématiques » pour me focaliser sur certains aspects de mon business uniquement. Ça donne ça (pour être super spécifique) :

  • Lundi = journée création de contenu (podcasts, articles de blog, etc.). Le soir j’anime mon coaching de groupe.
  • Mardi = journée développement business : formation, appels avec des contacts, mise en place de collaborations, réflexions stratégiques, etc. Le soir je suis en formation de coach. 
  • Mercredi = coachings individuels. Le soir je suis en formation de coach. 
  • Jeudi = coachings individuels. Le soir j’anime mon coaching de groupe.
  • Vendredi = coachings individuels 

Je dois avouer que je travaille beaucoup plus que lorsque j’étais en freelance, et que j’adore ça !

4. Pourquoi un tel changement de carrière? 

Tout simplement parce que j’ai suivi le flow ! Mon blog était à la base une passion, et je m’y consacrais le soir et le weekend (juste par plaisir, sans aucune prétention d’en faire un business).

Seulement il a commencé tout doucement à décoller, et j’ai reçu de plus en plus de demandes d’accompagnement en coaching.

En parallèle de ces demandes, je commençais à me sentir un peu « à l’étroit » dans mes missions de retoucheuse photo, et surtout je me questionnais vraiment sur le sens de mon métier et sa place dans la société (j’adore l’image et la technique, mais retoucher des corps de femmes pour vendre des rouges à lèvres commençait à me poser des petites questions autour de l’éthique et du sens de tout ça). J’ai alors commencé à me dire que je quitterais le freelancing fin 2019 pour « tenter l’aventure TheBBoost » début 2020.

Une coïncidence en entraînant une autre, je me suis retrouvée fin avril 2019 à un séminaire de développement personnel qui m’a tellement remontée comme un coucou, que, sur un coup de tête, j’ai décidé d’arrêter le freelancing immédiatement. Un mois après, j’ai dit au revoir à tous mes clients en retouche photo. Je me suis consacrée 3 mois à la restructuration de mon blog en véritable business de coach, et me suis lancée à 100% dans TheBBoost en septembre 2019. En parallèle j’ai également débuté une formation de coach d’affaires afin d’être certifiée le plus rapidement possible.

 

5. Comment trouves tu tes nouveaux clients et contrats? En 2018, c’était le bouche à oreille. Qu’en est-il aujourd’hui? 

Principalement les réseaux sociaux. Je reçois des demandes d’accompagnement via mes newsletters, mes posts Instagram et ma présence en ligne quasi quotidienne (podcast, articles, Pinterest, etc.).

6. Est ce que la retouche de photo te manque? Penses tu retourner à cette carrière exclusivement ou à temps partiel? 

Non, absolument pas ! Je suis toujours très attachée à cette partie de ma vie et j’aime toujours autant l’image, mais pour rien au monde ne j’y retournerais. Je m’éclate et m’épanouis tellement plus dans ce que je fais aujourd’hui.

Évidemment, personne n’est à l’abri d’un revirement de situation, mais je suis persuadée que même si TheBBoost devait se casser la figure demain, je m’attacherais plus à remonter un projet similaire (tellement je suis convaincue du message que je veux véhiculer) plutôt que de retourner à la retouche photo. 

7. Quelles difficultés rencontres-tu aujourd’hui? 

Pas assez de temps dans une journée ? 😀 C’est un problème universel, mais c’est ma seule frustration aujourd’hui : avoir des milliards d’envies pour aider les entrepreneurs de toutes les façons possibles et imaginables et ne pouvoir en concrétiser que très peu. Mais j’ai une confiance aveugle en l’avenir et ce qu’il nous réserve. Un pas après l’autre. 

8. J’ai cru voir sur ton compte Instagram que tu voyages beaucoup (notamment le Maroc au début de la pandémie!) : ces voyages sont-ils en rapport avec ton travail? Peux tu nous en dire plus? 

Le voyage au Maroc était directement lié au travail : j’étais intervenante dans un séminaire d’entrepreneuses, pour les former à Pinterest. Évidemment on a été obligées de rentrer un peu précipitamment, mais j’ai quand même pu donner mon workshop entre deux annonces officielles, haha !

Les autres voyages sont de mon initiative : mon business est 100% en ligne désormais et j’adore découvrir d’autres cultures. Alors dès que je peux (tous les 3 ou 4 mois) je pars m’installer un mois dans un pays étranger pour m’en imprégner et changer de cadre.

 

9. Peux tu nous en dire plus sur tes revenus, près de deux ans après ton saut dans le monde du freelancing avec changement de métier entre temps ?

Je suis pour la transparence sur mes revenus, même si je n’en parle pas tous les jours non plus. À partir de mon lancement, en septembre 2019 j’ai gagné entre 3000 et 5000€ (de CA) par mois, grâce à ma préparation et surtout à l’audience que j’ai créée pendant une année avant mon lancement (quand mon blog n’était encore qu’un loisir). Aujourd’hui (avril 2020) mon chiffre d’affaires dépasse régulièrement les 10 000€ et peut exceptionnellement dépasser les 20 000€ comme ce mois-ci (mais ça n’arrive pas tout le temps, hein 😀 ). 

10. Quelle évolution souhaiterais tu avoir pour ton métier? quels sont tes projets? 

Je prévois de lancer en septembre 2020 ma formation « signature » pour aider les entrepreneurs à booster leur business grâce aux techniques de marketing moderne, et à trouver plus de clients en ligne. En gros, je suis en train de systématiser et créer un process pas-à-pas autour de mes coachings pour en faire une formation étape par étape.

Une fois cette formation lancée, je compte développer plus le côté « présentiel » : conférences, ateliers, retraites, car je suis très attachée, malgré tout, au contact humain. 

11. Es tu toujours heureuse de ta situation professionnelle actuelle? 

Plus heureuse que jamais ! 🙂

 

12. Quelque chose à ajouter? 

Je te remercie mille fois pour cette belle interview. Et un petit mot d’encouragement pour tous ceux qui nous lisent : si je peux y arriver, vous aussi ! Y’a aucune raison. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *