Le cliché de la blogueuse qui raconte toute sa vie sur son blog : personnellement, ce n’est pas moi. Non, je ne vous parle pas de toute ma vie ici. Juste de la partie de ma vie que j’ai envie de partager avec vous.

Je ne suis pas de ces personnes qui montrent toute leur vie sur le net (j’ai rien contre ceux qui le font! C’est juste que c’est pas mon truc). C’est un peu contradictoire de dire ça alors que je tiens un blog que j’alimente toutes les semaines. Mais le blog, même s’il représente la personne que je suis, ne fait que vous montrer la surface.

J’aime poster de jolies photos sur Instagram, mais je ne dévoile pas toute ma vie dans les descriptions de photos ou via les Insta stories. Je ne publie presque plus rien sur ma page personnelle Facebook, je reste d’ailleurs sur Facebook uniquement pour mon blog (et encore) et mon business. Et j’ai beau avoir des comptes sur Snapchat et Twitter, je ne les ai jamais utilisés.

news_decembre

J’aime vous parler ici de mes voyages, c’est un bon moyen de partager mes photos et mes anecdotes, surtout lorsque j’ai commencé à bloguer depuis l’autre bout du monde, loin Down Under en Australie, et que je rentrais en France une fois par an. J’aime vous parler ici de ma vie de Prof, car le métier de Prof de FLE est tellement méconnu que je trouve vraiment intéressant d’en parler et de partager sur le sujet avec les autres Profs de FLE qui me suivent. Quant au statut de Freelance, c’est un tel challenge que c’est important de partager mon experience ici et de trouver d’autres Freelances comme moi sur la blogosphère. La culture est aussi un sujet qui revient de plus en plus régulièrement ici aussi, et c’est un sujet très général et commun pouvant toucher un plus grand nombre de lecteurs, cela permet de vous proposer plus de sujets d’échanges qui vous parlent peut-être plus que la Didactique du Français sur Objectifs Spécifiques ou encore le coût d’une résidence permanente australienne.

Mais je ne vous dévoile pas tout. Je ne vous parle quasiment pas de ma vie privée. Je vous laisse des indices ici et là, comme par exemple pour vous indiquer que l’expatriation et le statut de Freelance ne sont pas toujours des situations faciles à gérer, mais je ne m’attarde pas non plus sur le sujet. Je ne vous ai pas non plus encore parlé de mon retour en France, c’était pourtant il y a déjà presque cinq mois, et je ne sais pas quand je le ferai.

Aussi, je voyage pour voyager. Je ne voyage pas pour bloguer. Le blogging, c’est un plus. Mais j’ai effectué de nombreux voyages et excursions dont je ne vous parlerai pas ici dans des articles dédiés, car ce sont des petits trips que j’ai effectués et vécus à fond sans pour autant avoir de quoi vous écrire des articles ou avoir des photos à vous partager. Je pense notamment à mon weekend à Manchester en 2013, ville qui a tellement à offrir… et où mon appareil photo m’a laché et où je me suis finalement retrouvée à picoler ^^ Je ne vous écrirai pas non plus d’articles sur Vancouver, où je suis allée en 2009, car je n’ai juste aucune photo potable (c’était juste avant les JO et la ville entière était en mode rénovation, il y avait plus de grues et de marteaux piqueurs que de buildings). Je ne vous parlerai pas non plus de mon weekend à Leeds en 2016, ni en détail de tous les jolis petits villages du sud de la France où je me suis installée, ni de toutes les stations balnéaires de la région où j’habitais en Australie, ni d’Adelaide où je me suis pourtant rendue à trois reprises, ni de mon city trip à Barcelone qui remonte à 2012, ni de mon road trip en Provence en 2011, ni de, ni de… Pas de quoi en faire des articles. Si j’en faisais des articles, ils ne me ressembleraient pas, car je n’ai vraiment pas de quoi faire des articles décents, et le copier-coller d’autres blogs ou sites, surtout pas.

Cet article n’est pas un article coup de gueule, juste une petite mise au point, complètement brouillon d’ailleurs. A la base je voulais juste vous faire la liste de ces endroits merveilleux que j’ai pu découvrir mais dont je n’ai pas assez de matière à en faire un article… et puis finalement je trouve intéressant et important de clarifier que toute ma vie n’apparait pas dans ce blog (ou sur les réseaux sociaux) et qu’il est important pour moi de garder un coté mystère, ou devrais je simplement dire : un coté privé.

Et vous? A quel point vous dévoilez vous sur votre blog?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *