C’était la tendance du mois de Janvier sur les réseux sociaux : montrer une photo de soi il y a dix ans, et une autre aujourd’hui. J’en ai vu défiler des tas dans mes fils d’actualité, mais rarement expliqués par la personne en question. C’est dommage, il pourrait y avoir souvent tellement à dire! Et pas seulement concernant l’évolution physique de la personne, mais aussi sur ce qu’elle est devenue dans sa vie, quels changements, plus ou moins flagrants, ont eu lieu. C’est pourquoi je me suis dit que je ferai mon Challenge des 10 ans en article de blog, carrément! En me focalisant sur la décennie 2008 – 2018.

Et pourquoi pas 2009 – 2019? Parce que 2019 ne fait que commencer et que c’est en 2008 que beaucoup de choses ont changé pour moi. C’est en 2008 que j’ai décidé de mettre les études en pause pendant un an, que j’ai lâché mon appartement toulousain et ma vie française et que je suis partie m’installer à Dublin, ma première expatriation. Et c’est surtout en 2008 que j’ai rencontré des voyageurs de nombreux pays qui m’ont inspirée, et que j’ai alors décidé d’avoir les voyages de façon régulière dans ma vie, voir carrément dans mon quotidien en étant expat.

En 10 ans, je me suis tenue à ce Challenge de voyager régulièrement tout en étant basée en France ou à l’étranger. Pour n’en citer que quelques uns :

  • En 2009, après avoir passé une année scolaire en Irlande, je suis enfin sortie de l’Europe pour la première fois et je suis allée dans l’Ouest du Canada.
  • En 2010, j’ai fait mon premier voyage en sac à dos en Chine.
  • En 2011, j’ai eu ma première expérience dans l’enseignement du FLE le temps d’un été en Pologne.
  • En 2012, je suis retournée m’installer au Canada et je suis allée aussi à Quebec, à New York, puis de retour en Europe, en vacances au Kosovo, puis j’ai fini mes études et je me suis installée en Angleterre.
  • En 2013, je n’ai pas arrêté, entre la vie en Angleterre, les vacances au Portugal, en Ecosse, le début de mon PVT en Australie, mon long transit à Dubai, et bien sûr mon road trip en Nouvelle Zélande.
  • En 2014, j’ai fini mon PVT en Australie et je suis revenue passer quelques mois en France après un mini transit à Singapour.
  • En 2015, je suis retournée m’installer en Australie et je suis aussi partie en vacances à Hawaii.
  • En 2016, toujours en Australie, j’étais à fond dans mon business mais cela ne m’a pas empêché de partir en vacances dans l’Ouest des Etats Unis.
  • En 2017, j’ai dit provisoirement au revoir à l’Australie et je suis revenue m’installer en France. Mais depuis, je continue d’explorer, entre les différentes villes françaises et européennes, avec par exemple ma lune de miel aux Iles Canaries.
  • Et en 2018, j’ai continué sur ma lancée, toujours à regarder des itinéraires à droite à gauche en France et en Europe pour mes weekends, que ce soit à Rome, à Cork, à Londres, et je suis retournée en Australie, pour la première fois en mode vacances.

Et je sais que beaucoup de petits voyages sont passés aux oubliettes dans cette liste! Pour avoir un meilleur aperçu de tous mes voyages, direction cette page et profitez-en pour vous ballader sur mon blog, beaucoup de mes découvertes voyages ont eu droit à au moins un article!

Mais la décennie 2008 – 2018, ce n’est pas seulement la décennie des voyages, même si ils en représentent une bonne partie. C’est aussi la décennie où j’ai trouvé ma voie : en 2008 j’avais 22 ans, j’avais à moitié fini une Licence d’anglais et je ne savais pas du tout quoi en faire une fois validée. J’ai découvert l’enseignement du français comme langue étrangère au hasard d’une conversation lors de ma première expatriation, et je me suis inscrite à un cours d’introduction à la fac en 2009 lorsque je suis revenue à Toulouse. Et ça n’a pas loupé : j’ai enchainé sur le Master FLE, et depuis, j’ai eu la chance de travailler en Pologne, au Canada, en Angleterre, en France et en Australie, en établissement public ou privé, prestigieux ou pas ; et surtout, j’ai créé ma propre entreprise en 2015 en Australie et cela reste ma plus grande fierté professionnelle, même si mon business connait des hauts et des bas (comme tout le monde en fait hein?)

J’étais effrayée de voyager, de faire les choses toute seule. Aujourd’hui, cela ne me dérange plus. J’ai fait de nombreux voyages en solo, que j’ai adorés. Je suis toujours une introvertie, celle qui écoute plus qu’elle ne parle pendant les soirées, mais j’ai vraiment perdu en timidité et gagné en confiance, mon métier de Prof où je suis constamment en représentation devant mes étudiants aide sûrement. Je suis aussi devenue auto-entrepreneur, ce qui était la dernière chose que je me voyais faire, et je vogue en solo avec mon business tout en rencontrant un tas de nouvelles personnes grâce à mes cours, et aujourd’hui, je divise aussi mon planning entre mon entreprise et un job à temps partiel.

Ces dernières années, j’ai aussi appris à vivre et voyager en couple, moi qui était une éternelle célibataire toujours en mouvement, me voilà devenue une Madame basée en France et cerise sur le gateau, mon homme adore aussi les voyages et nous adorons partir ensemble à droite à gauche. Lui faire aujourd’hui découvrir la France après qu’il ait passé 4 ans à me faire découvrir l’Australie fait que je me sens comme une touriste dans mon propre pays et je redécouvre notre jolie France avec de nouveaux yeux, alors qu’en 2008 je ne pensais qu’à une chose : partir.

Le fait d’avoir autant voyagé et découvert, mais aussi le fait d’avoir enfin trouvé ma voie, tout cela m’a permis de m’affirmer, j’ai appris à prendre des décisions pour moi sans me préoccuper de ce que les autres pouvaient en penser ou des normes de la société que l’on doit forcément suivre alors que j’ai toujours su qu’elles n’étaient pas forcément pour moi, que ce soit au niveau pro et perso. Cela va de la création de mon entreprise alors que beaucoup pensaient que j’allais droit dans le mur, mais aussi de mes multiples expatriations en célibataire alors qu’à ce moment là toutes mes copines étaient en CDI et enceinte, sans oublier le détail qui fait sourire beaucoup de monde : le fait que je me sois mariée loin de l’église et de la robe meringue et que j’aie fait un mariage qui me ressemble : sur l’herbe, dans un B&B, avec des vieilles sandales à 10 euros et une robe qui avait coûté moins cher que le costard de mon homme, oui oui!

Bref, pour la prochaine décennie, je compte bien continuer à mener ma carrière, ma vie personnelle et de couple, et mes voyages comme je l’entends, et j’espère que, qui que vous soyez en train de lire ces lignes, vous en ferez de même!

Et comme à la base le Challenge des dix ans était un challenge photo, voilà ma bouille en 2008, en road trip dans les Pyrénées et alentours, ici dans les Gorges de Galamus. Photo prise en Août, alors que j’étais sur le point de partir m’installer en Irlande. Vous trouvez que j’ai changé? 😀 Le détail qui me fait vraiment marrer, c’est que ce débardeur… je l’ai toujours! Il ne m’a pas suivi pendant toutes mes expatriations, il m’a attendue pendant de nombreuses années sagement plié dans une armoire chez ma maman, sachant que comme je déteste maintenant le shopping, un jour il serait reporté! (allez, j’arrête mon délire!)

Et vous, votre “ 10 years challenge” ressemble à quoi?

One thought on “Ma version du « 10 years challenge ».”

  1. Coucou ma  » bichette  »
    Un petit clin d’oeil .
    Tu sais que j ai vecu avec ma tante et mon oncle rue st Foy face à une charcuterie tenue par Albert et Mado ! !. ..
    Hé bien …mon oncle etait natif du village où tu vis actuellement ! ! !
    Gros poutous
    Ps : quand tu passeras par Castres , viens me voir avec ton homme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *