Depuis que je suis revenue en France en Juillet dernier, je continue à gérer ma micro-entreprise australienne dans l’enseignement du français en donnant mes cours sur Skype. Mais cela reste ici un travail à temps partiel. J’ai donc cherché d’autres sources de revenus : j’essaie de développer ma micro-entreprise en proposant d’autres services (la traduction et la rédaction de contenus web, si vous avez besoin d’un traducteur ou d’un rédacteur surtout n’hésitez pas !!!) et j’ai également décidé de trouver quelques heures de cours de FLE supplémentaires en écoles en France. Après avoir joliment refait mon CV, je me suis dit qu’il serait intéressant de partager avec vous toutes mes méthodes pour trouver du travail dans l’enseignement du Français Langue Etrangère. Ca pourrait être utile pour les FLEistes qui passent par ici! Comment trouver du travail comme Prof de FLE : c’est parti!

recherche_travail_fle

Fle.fr : l’agence de promotion du FLE : C’est un peu LE site de référence pour les Profs de FLE à la recherche d’un emploi. Vous y avez de nombreuses offres d’emplois et de stages. C’est grâce à ce site que j’avais trouvé mon premier travail dans le FLE, lorsque j’étais partie en stage dans une Association à Cracovie.

Les candidatures spontanées : vous souhaitez partir vivre dans un pays en particulier et enseigner le français? Pourquoi ne pas envoyer directement votre CV dans le pays de votre choix? Ne vous contentez par contre pas d’une seule ville, envoyez votre CV dans toutes les villes du pays pour avoir plus de chance. Faites des recherches sur Google, tapez par exemple : école FLE + la ville de votre choix. Les Alliances Françaises sont les écoles de langues les plus connues, mais ce ne sont pas les seules! J’ai eu la chance de pouvoir travailler dans une Alliance Française au Canada pendant six mois pour mon stage de fin d’études, et j’ai aussi travaillé dans une école linguistique à Toulouse : dans les deux cas, ma candidature était spontanée.

Les VIE sur Civiweb : vous pouvez en effet partir dans le cadre d’un Volontariat International en Entreprise comme Prof de FLE. Attention, les offres dans ce domaine sont vraiment peu nombreuses et la compétition est rude, mais c’est possible! Qui ne tente rien n’a rien, si une offre de poste de Prof de FLE en VIE apparait, postulez! C’est une expérience apparemment très bien vue sur un CV (je dis apparemment car malheureusement je n’ai pas eu l’opportunité de faire un VIE).

Etre assistant ou lecteur via le CIEP : si vous êtes étudiant et que vous avez un Bac + 2 (ou 3 selon les postes et les destinations ) validé, vous pouvez alors postuler pour être assistant de français dans un établissement scolaire à l’étranger, ce que j’ai fait en Angleterre. Si vous travaillez dans une école primaire, un collège ou un lycée, vous serez alors assistant, si vous êtes en université, vous serez alors lecteur. Les responsabilités et les missions varient énormément d’un pays à un autre et aussi d’un établissement à un autre. Dans certains cas, vous pouvez avoir vos propres classes à votre charge et faire le même travail qu’un Prof titulaire, à quelques différences près. Dans d’autres cas vous pouvez vraiment être cantonné au statut d’assistant et votre job consistera d’avantage à aider le prof titulaire dans sa classe, ou encore corriger des copies. Mais même si vos missions peuvent être parmi les moins intéressantes, l’espérience est en général positive, sauf rares exceptions, particulièrement s’il s’agit du début de votre carrière. Pour poser votre candidature, vous devez passer par votre université : il y a en général des réunions d’information en début d’année universitaire, puis un dossier à remplir, et enfin un entretien avec un prof de votre fac. Je vous ferai peut-être un article plus détaillé sur la candidature si vous le souhaitez, il y a de quoi dire pour en faire tout un article 😉

Etre lecteur via d’autres programmes : le CIEP est le programme le plus connu pour devenir assistant de français, mais ce n’est pourtant pas le seul! Si vous êtes vraiment très intéressé pour faire une année d’assistanat aux Etats-Unis, il existe plusieurs programmes spécialement pour ce pays! Les deux plus connus : Fullbright et Amity International. Je voulais y postuler après la fac, je me suis faite avoir, il fallait, comme pour le CIEP, être encore étudiant à l’université pour postuler! Mais une amie a connu les deux programmes et ne m’en a dit que du bien!

Devenir auto-entrepreneur : voilà la solution que j’ai choisie il y a bientôt trois ans de cela! Si vraiment vous ne trouvez pas de travail en écoles ou centres de formations, vous pouvez toujours proposer vos services de Prof de FLE en cours particuliers. Postez des annonces sur le Bon Coin (ou l’équivalent du pays où vous vous trouvez) ou sur des pages ou groupes Facebook, sur les panneaux d’affichage dans les lieux publics, distribuez des tracts dans des écoles, déposez des cartes de visite dans des magasins, créez vous un joli site web, etc. Et si la sauce prend, déclarez vous auto-entrepreneur et gérer vos cours comme bon vous semble! Il y a bien entendu, comme pour tous les Freelances, des hauts et des bas, mais vraiment, pour l’avoir testé pendant plusieurs années en Australie, et encore aujourd’hui via Skype depuis la France, cela peut vraiment être une bonne solution, avec des salaires plus que raisonnables, une grande liberté d’action et un grand sentiment de satisfaction, alors foncez!

Si vous avez d’autres méthodes pour trouver du travail dans l’enseignement du FLE, n’hésitez pas à partager votre expérience dans les commentaires!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *